La réalité virtuelle permet à une personne de vivre une expérience d’immersion en lui offrant la possibilité de profiter d’une activité senso-motrice dans un monde artificiel. Si elle a déjà été adoptée par de nombreux domaines, tels que l’immobilier, le commerce, l’éducation, la formation ou encore l’événementiel, la réalité virtuelle investit aujourd’hui de plus en plus le secteur de la santé et de la médecine.

Alors, afin d’assister des traitements thérapeutiques, de former les praticiens, ou même de soulager la douleur, découvrez comment la réalité virtuelle est utilisée en médecine.

La réalité virtuelle pour accompagner les traitements en rééducation

La réalité virtuelle permet d’accompagner la rééducation des fonctions cognitives altérées chez un patient. Si ce dernier a souffert d’un traumatisme crânien, et que le médecin souhaite observer ses évolutions et ses progrès, il pourra alors utiliser la réalité virtuelle afin d’immerger l’individu dans une situation de la vie quotidienne.

Le médecin l’observera alors réaliser des gestes de la vie de tous les jours, comme s’habiller, ou se faire à manger, afin d’identifier les difficultés rencontrées et proposer des axes d’amélioration vraiment adaptés. Afin de travailler de façon progressive et vraiment efficace l’autonomie du patient, la réalité virtuelle est une clé exploitée par de plus en plus de médecins rééducateurs.

La réalité virtuelle pour soulager la douleur 

Puisqu’une réhabilitation après des blessures ou des brûlures difficiles est particulièrement longue et douloureuse, la réalité virtuelle peut être utilisée afin de minimiser les sensations de souffrance vécues durant les séances de traitements. En effet, en portant le casque de réalité virtuelle, le patient est amené dans un nouvel environnement : le bord de mer, les montagnes enneigées, les lacs, la forêt… 

En s’immergeant dans un monde apaisant, le patient peut dès lors se concentrer sur la beauté et la sérénité des paysages, en pensant à autre chose que la douleur. De cette façon, il a été prouvé que la sensation de douleur est beaucoup plus faible, sans aucun dommage pour la santé du patient.

Les applications de réalité virtuelle en médecine permettent de réduire la consommation de drogues lourdes, et de rendre les procédures longues et douloureuses un peu plus agréables.

La réalité virtuelle en médecine pour les thérapies d’exposition

La réalité virtuelle est utilisée en médecine afin de mettre en place des thérapies d’immersions. Ces dernières sont utiles afin de réduire l’anxiété chez certaines personnes atteintes de phobies ou de traumatismes.

Les patients sont alors exposés à des stimuli liés à leurs phobies, dans des environnements virtuels thérapeutiques. Peur de parler en public, peur de l’avion, peur de la hauteur, peur des orages, claustrophobie, phobie sociale, peurs des araignées : les situations anxiogènes pour le sujet sont alors reproduites virtuellement, afin d’immerger le patient au cœur d’un environnement dont il a l’impression de faire partie. Cette immersion offre des informations visuelles particulièrement riches au patient. C’est ce qui permet d’obtenir de meilleurs résultats qu’une thérapie classique, qui fait traditionnellement appel à la simple visualisation imaginaire.

Les thérapies cognitives classiques associées à l’usage d’un casque de réalité virtuelle donnent des résultats plus rapidement, et plus efficacement. Cette thérapie peut également être utilisée dans le cas de traitement de troubles post traumatiques chez les soldats par exemple : le casque de réalité virtuelle plongera alors de façon graduelle le patient dans les situations de guerre, afin de calmer le stress.

La réalité virtuelle pour des opérations de chirurgies poussées

La formation en réalité virtuelle permet aux chirurgiens de s’entrainer en amont, afin de réaliser des opérations poussées et délicates. L’intervention est alors effectuée par un robot, qui est contrôlé par un chirurgien.

Grâce à la réalité virtuelle, il est possible d’ajuster la pression à utiliser en fonction de l’opération à effectuer, mais également en fonction du patient. Ce procédé permet de réaliser des interventions délicates, en limitant les risques pour le patient.

La réalité virtuelle pour former les médecins

Puisque les élèves en médecine ont besoin de pratique, la réalité virtuelle accompagne les futurs médecins : ces derniers peuvent alors s’entrainer à réaliser des anesthésies, des gestes de premiers secours, des opérations ou des gestes de soin quotidiens.

Mais la réalité virtuelle peut également permettre aux futurs médecins de mieux comprendre les troubles ressentis par des patients, en se mettant à leur place. Cette solution est notamment utilisée dans le cadre du traitement des troubles psychiatriques, ou de la schizophrénie. Le médecin peut alors voir le monde à travers les yeux de la personne qui souffre de cette maladie.

Afin de comprendre avec justesse ce que ressent le patient, et trouver le traitement le plus approprié, la réalité virtuelle en santé se présente comme un outil indispensable.